Anne-Sarah Le Meur
................English................

AGENDA

Projets 3D

- Aforme
- Horgest
- Etres-en-tr...
- Au creux de l'obscur
    Là où cela veut poindre          
    Oeil-océan
    Performances
     Outre-ronde

Photos du réel

- Lumières domestiques
- Asies
- Atable
- Sourdre
- Lasse

Articles

- Articles
- Citations - références

Biographie - CV

 

Au creux de l'obscur
<< ...

English

Outre-ronde. Lentir, sentir, sondre
. Illustrations, avril - juillet 2008.
.... Interaction 2003 - 2008
.... Documentations vidéo, 2008, 2009
.... Résidence-exposition, septembre 2009
.... Exposition au ZKM, 2011
.... Exposition au Chaplin, mai-juin 2012
.... Exposition à la galerie RuArts, Moscou, juin-juillet 2015


Evolution de la forme en simulation 'maison' (face et côté), juillet-août 2008
Evolution colorée de la forme dans le panorama réel, ZKM, avril 2008

Images de l'interaction, écran panoramique, avril 08
Panorama vu de l'extérieur


Evolution colorée de la forme en simulation 'maison', juillet 2008

La forme possède son activité interne (mouvements internes, couleur), mais réagit au comportement de visée du capteur/spectateur. Le spectateur ne peut pas la 'manipuler' directement, il peut seulement essayer de l'influencer, en acceptant une sorte de "dialogue de mouvement" ou ou de "relation par phénomènes". Selon le moment de l'interaction et le comportement du spectateur, le comportement de la forme variera (type de mouvement, couleur). L'interaction est égo-centrée, évolutive, et contre-intuitive, initialement basée sur la déception (pour plus de renseignement, me contacter. Ce site de documentation n'est pas supposé être exhaustif).

La fente noire dans la zone de l'image est la simulation des transitions de transparence (softedge) d'un écran sur l'autre dans le panorama réel avec 4 projecteurs. Elle disparaît dans l'installation une fois les projecteurs calibrés.
L'écran panoramique de simulation est à imaginer recourbé comme un cylindre autour du spectateur.
Les couleurs des images dépendent en partie des réglages de votre écran et représentent assez mal les nuances des couleurs en situation réelle.


Interaction de face :





Le capteur (trait rouge) passe de la gauche à la droite de la forme : en raison du mouvement du capteur, la couleur s'estompe, 'blanchit', puis réapparaît. Les effets colorés varient selon les paramètres propres de la forme et selon l'angle de visée, la vitesse de rotation et la durée d'immobilité du spectateur.

Interaction de côté, phase rapide :

Les instants ont été superposés par économie d'espace de documentation (lecture temporelle du centre vers la droite puis à gauche). La forme passe de la limite droite à la limite gauche du panorama car l'espace est circulaire (écran cylindrique). L'estompage des traits rouges symbolise la durée du mouvement.
Les contrastes de la forme ont été accentués par souci de visibilité. En situation réelle et en phase côté rapide, la forme n'est qu'une lueur (cf.dernier état à gauche).

- 1ère série de traits rouges : le capteur se déplace rapidement dans le noir. La forme est invisible.
- 2e série de traits rouges (2e série d'estompage) : le capteur (selon sa position et sa vitesse) fait apparaître sur le côté droit (1/4 de cercle, périphérie de vision) la forme. Celle-ci se déplace alors plus vite que lui dans le même sens. Puis elle disparaît très rapidement.

Outre le plaisir kinesthésique (corps propre en mouvement), l'image suscite également un plaisir de perception : le coin de l'oeil chatouille.

Retour haut de page


Evolution colorée de la forme dans l'écran panoramique, ZKM, avril 2008

La double surface colorée, et sa fente noire, exquises, proviennent de l'inexactitude technique dans la calibration (réglage des positions) des projecteurs, et leur fondu, des transparences progressives (softedge) entre projections. Techniquement, les deux surfaces devraient être superposées, et la fente noire disparaître. Les petites formes oranges sont des objets dans l'espace réel du panorama.
NB : Dans l'obscurité, les photographies rendent mal compte des couleurs.

                  

                  

                  

 


Retour haut de page


Images de l'interaction, écran panoramique, ZKM, avril 2008

Pour que l'interacteur soit visible en prise de vue, il a fallu utiliser une lumière d'appoint, et retraiter l'image en post-production. Le projet final a lieu dans l'obscurité, sans l'ombre du spectateur ni autre lumière que celle de la forme animée et celle des projecteurs vidéo, l'écran cylindrique s'y voit donc à peine.

                  

                  


Retour haut de page


Panorama vu de l'extérieur, lors de rushes vidéo, ZKM, avril 2008


                  


Retour haut de page

 

<< ...